Carrés créatifs sur Facebook

Publié le par L'Aquoiboniste atrabilaire

J'aime Casimir quand... ("L'île aux enfants" Alis, jardin de Libourne)

J'aime Casimir quand... ("L'île aux enfants" Alis, jardin de Libourne)

Depuis l'hiver dernier je participe à un petit jeu créatif qui m'occupe bien, sur Facebook. Suite à l'invitation d'une amie, je fais partie d'un groupe fermé comprenant 38 membres (mais nous ne sommes que trois ou quatre à publier) qui postent chaque jour une image de format carré, en regard d'une consigne ou thème imposé donné à l'avance. Les thèmes sont donnés par une seule et même personne, administrateur du groupe. Il s'agit d'expressions toutes faites, de noms communs, etc.

A ce jour nous sommes trois participantes régulières, voire quatre. Deux des plus actives d'entre elles publient des aquarelles ou peintures qu'elles ont réalisées à partir de la consigne. Mon amie Anne, rencontrée il y a quinze ans au moins aux ateliers beaux arts de la Ville, est la participante qui m'a invitée au groupe, nantais d'origine. C'est à son initiative que j'ai le droit de m'amuser avec elles à publier une nouvelle photo par jour dans les albums du groupe. Toutes publient au final des photos, parce que c'est bien avec des images jpg qu'elles composent les albums photo du groupe, mais si pour les deux artistes peintres il s'agit toujours au départ d'oeuvres sur papier réalisées exprès pour le jeu, photographiées ensuite pour la publication en ligne, Anne pour sa part réalise plutôt de petits dessins numériques, à l'aide d'un logiciel.
Pour toutes ces créations graphiques, papier ou numérique, réalisées exprès et au jour le jour, il est évidemment plus facile à leurs auteurs d'appliquer presque au pied de la lettre le défi de la consigne, en s'approchant au plus près du thème imposé par des illustrations parfois paraphrastiques.

J'ai choisi pour ma part de m'imposer une contrainte supplémentaire pour répondre au thème : celle de me servir uniquement de mes archives photos. Je suis toujours arrivée pour l'instant à trouver une image en rapport (plus ou moins tiré par les cheveux) avec le thème donné, après le parcours plus ou moins laborieux de ma photothèque personnelle, à ce jour plus de 8000 photos prises lors de visites d'expositions, balades ou vacances familiales.

Pour ce faire, je puise donc seulement dans le vivier des photos que je prends à tout propos et qui encombrent la mémoire de mon téléphone  portable. J'y montre même ma bobine ou mes enfants, sans que ceux ci en soient plus informés que ça... (ils me traiteraient de tous les noms). Ça me donne un bon prétexte pour tout garder, mais heureusement il y a Google photos et la Dropbox qui permettent d'aller plus loin. Reste à faire défiler les images, c'est long car à chaque plongée dans les archives je repars des photos les plus récentes,  ce qui fait que je ne vais guère au delà de l'année 2013.

Cependant il est souvent difficile de trouver dans mes petites photos une image collant parfaitement à la consigne, quand celle ci désigne une action peu habituelle ou un concept un peu hasardeux. Alors je m'autorise à m'aider de photos googlisées, à incruster dans la propre mienne. Exemple : "J'aime Casimir quand..." ou "Just do it" (pour ce thème là, une basket Nike dessinée par une des membres le faisait très bien. J'ai publié ce qui est devenu depuis mon actuelle photo de profil : moi en selfie autoportrait pris dans le rétroviseur de la voiture, sur fond des vignobles de Fronsac. Avec pour aider à la compréhension des copines, cette légende hashtaguée #Just doit #Fronsac #Facebook etc. pour faire idée réseaux sociaux, qu'est ce que je suis créative. 

Suis devenue une experte des retouches photo de mon Samsung S5, à commencer par la fonction rogner, puisque évidemment mes photos sont toujours rectangulaires au départ.  Pendant le premier mois j'ai passé outre cette consigne pourtant fondamentale puisque le groupe et le jeu s'appellent " 9 X 9" soit le format demandé aux réalisations plastiques sur papier. Qui après seront photographiées dans un autre format, je n'ai pas tout compris, mais je me plie désormais en bonne élève que je n'ai jamais cessé d'être (fleurs pas chères) à la contrainte du carré comme format pour mes photos. 

Je m'amuse à faire des photomontages, des recadrages, des collages. Je rajoute des légendes et j'incruste des "objets" (dessins logos etc.) pour rendre plus claires mes petites images qui valent mieux qu'un long discours.  Je sature, réchauffe les couleurs, change de ton. Parfois j'en publie sur Instagram, pour trafiquer encore différemment mes clichés, quitte à les supprimer ensuite si trop incongrus sur le réseau social (où pourtant je suis quasi anonyme, même pseudo qu'ici). Je colle des photos prises sur le net sur les miennes, ne disposant pas de cliché perso du gentil dino Casimir par exemple, autant qu'il m'en souvienne (cherché en vain dans le foutoir de la chambre de feu mon frère fan de l'émission, sacré Christophe). Bref un boulot fou que je m'impose. Pourquoi ? M'occuper ? Il y a tant à faire, des séries à voir-des livres à lire-des muscles à réveiller-des gens à aimer, et moi je chronophage à fond les ballons pour cette activité vaine et futile. Je m'autoflagelle volontiers.

 Six ou sept regardeurs à tout casser, pour mes photomontages si talentueux et inspirés. Il était temps que j'en informe le web entier par l'intermédiaire de ce blog, à l'instar de mon amie qui y consacre elle un blog dédié, chaque consigne illustrée de la photo de sa création personnelle constituant l'article du jour. Je devrais en faire autant, mes lecteurs invisibles (une petite vingtaine par jour en ce moment sur ce blog) auraient au moins chaque jour un article tout frais pondu de la plus haute importance. Ou bien alors les mettre tous sur mon propre Instagram, mais grand risque de décourager le tout petit club fermé de mes followers...

Quand on remonte le fil des albums photo créés sur Facebook par le groupe, on s'aperçois qu'au début il y avait bien plus de participants, qui ont renoncé au fil du temps, lassés sans doute ou occupés à d'autres activités. Quand je pense qu'aucune des amies que j'ai invitées à rejoindre ce club fermé n'a posté la moindre image ni même liké les miennes, les feignasses. Décourageant ? Que nenni, je continue à jouer avec mes photos et à les revisiter, dans un plaisir egoïste et quêteur de reconnaissance à la fois.

Cette création sous contrainte, avec thème imposé, me plaît bien. On n'est pas les premiers, c'est une pratique courante dans tous les arts, outre les artistes travaillant sur commande. Mes lecteurs le savent bien, l'article de ce blog étant titré "Je me pose à moi même des contraintes formelles et poétiques ", spécial pompeurs de dissertes de français toutes faites pour le bac merci Sophie.

Les images que je diffuse sur 9x9 ont bien moins d'audience mais je persévére, ça m'amuse. Cette occupation récréative (cette perte de temps ?) au aussi le mérite et ce n'est pas le moindre de faire resurgir et de donner une utilité nouvelle aux images de mon passé, où je me replonge avec plus ou moins de bonheur suivant les périodes. Tous les jours je peux me régaler de la bouille de mes enfants plus jeunes et la mienne aussi, et je reparcoure à toute allure paysages et expositions, vas-y que je remonte le temps.

Je me réserve le droit de poster 2 images à la fois quand je ne sais pas comment me décider et c'est souvent,  je suis très inspirée par mon oeuvre. .. Je suis la seule à le faire et on ne me l'a pas encore reproché. Il faut dire qu'il est apparemment (si en fait ☺) plus simple de poster une photo toute faite que de créer un dessin ou une peinture ex nihilo. Ainsi je suis parfois/souvent la première à dégainer, n'attendant même pas parfois minuit, heure règlementaire pour poster à la date du jour préconisé. En effet en début de semaine l'administrateur publié en guise de couverture de la page du groupe Facebook les thèmes de la semaine joue par jour. Une autre livraison est attendue pour le week-end.

Je pousse le vice jusqu'à remonter le temps et publier des photographies dans les albums parus à l'époque où je ne faisais pas encore partie du groupe. Puis j'y passe un temps fou, bien trop pour ce que représente en fait ce petit jeu sans conséquence, surtout à choisir et extraire les photos de ma banque d'images perso,  puis à modifier et trafiquer celles ci afin d'y instiller un peu de pertinence voire d'humour.

Je guette les like, comme si je n'avais que ça à foutre.  Je passe encore plus de temps sur mes télécrans. Je ne suis ni au chômage ni célibataire ni sans enfants comme mon amie invitant au groupe, devenue quasi rivale en émulation artistique, on met comme un point d'honneur à publier la première, recevoir les like-bons points de la maîtresse-administratrice (car c'est une fille).

Heureusement que je me sers parfois de mon outil de travail sur le temps de celui ci, il ferait beau voir comme disait mon grand-père Édouard de Magné, Deux-Sèvres.

Comme à l'école je suis bonne élève, un bon petit soldat bien appliqué, et un poil trop démonstratrice. J'enfonce le clou en dotant de lieux et de renseignements (rendant tout de même aux Césars artistes leurs noms et mentionnant lieux de prises de vues, dates... Du vrai catalogage bibliographique pour ces imagettes à l'actualite éphémère, pour lesquelles personne ne m'en demande autant. Je fais ainsi mon intéressante et suis presque déçue quand elles ne remportent pas de like. Je frôle le pathétique mais n'en peux mais, il s'agit de mon activité sociale la plus prenante sur le web si c'est pas malheureux. Enfin positivons, pour une fois que j'ai une activité suivie ! En Gémeaux procrastinatrice et véléïtaire, celle-ci ne devrait pas manquer de faire pschitt prochainement... En attendant champagne, pschitt, des bulles pour mon anniversaire !!

ps : que de fôtes et un style peu châtié, la faute au langage et au non clavier de mon Samsung, toujours lui, je reprends les coquilles une à une, j'adore les fruits de mer.

 

 

Cette semaine il nous est enjoint :

" Les thèmes de votre semaine :
▫️ lundi 29.05 : j'aime Casimir quand... (voir image ci-dessus...)
▫️ mardi 30.05 : la maison de mes rêves
▫️ mercredi 31.05 : le bal des sorcières
▫️ jeudi 01.06 : marchand de sommeil..."

J'ai pris de l'avance, et montre ici les photos préparées et pas encore postées, et même celles que je publierai peut être, en second choix.

Instant printanier (à Libourne)

Instant printanier (à Libourne)

Ma maison préférée (Pomerol ; Musée de Montmartre ; maisonnettes peintes en 1947 par mon grand-père)
Ma maison préférée (Pomerol ; Musée de Montmartre ; maisonnettes peintes en 1947 par mon grand-père)
Ma maison préférée (Pomerol ; Musée de Montmartre ; maisonnettes peintes en 1947 par mon grand-père)

Ma maison préférée (Pomerol ; Musée de Montmartre ; maisonnettes peintes en 1947 par mon grand-père)

Résistance (vu au Mucem, août 2013)

Résistance (vu au Mucem, août 2013)

Marchand de sommeil (transats vu au festival des jardins de Chaumont sur Loire, 2013)

Marchand de sommeil (transats vu au festival des jardins de Chaumont sur Loire, 2013)

Le bal des sorcières (dessin de Karl Haendel vu à la Sucrière, Biennale de Lyon, 2013)

Le bal des sorcières (dessin de Karl Haendel vu à la Sucrière, Biennale de Lyon, 2013)

Ragots intimes (photo William Eggleton) (L'Enjeu par Noyau aux Cahiers dessinés)
Ragots intimes (photo William Eggleton) (L'Enjeu par Noyau aux Cahiers dessinés)

Ragots intimes (photo William Eggleton) (L'Enjeu par Noyau aux Cahiers dessinés)

Rions un peu

Rions un peu

Commenter cet article